Eglise ste Philomène de Portes les Valence

Neuf verrières en plein cintre (1m.40x0,75) et un oculus (diamètre 1m). Réalisation dans l’atelier Thomas .

Extrait du texte d’inauguration de l’église de Portes les Valence . déc.1985

…Regardons les verrières Sud exposées au soleil dans la journée. Des élans de rouge carmin et de brun sont en lutte avec des traversées plus obscures, des verts foncés. Ce rapport de rouge et vert, violent, représente nos pulsions meurtrières, nos égoïsmes profonds, nos angoisses, et nos déchirures. Cela pourrait illustre le cortège des labeurs et des souffrances de ce monde…Entouré d’un vert plus lumineux, le rouge vermillon vient se poser comme un cœur qui bat clair et fort. Ces verrières expriment alors une note jaillissante et joyeuse manifestée par ces marbrures roses et or comme la tendresse.

Dans les verrières Nord, des éléments rectangulaires et sombres, vert- émeraudes piquetés de pointes rouges, traversent de grands espaces bleus. Au sein de cet océan de lumière rafraichissante des plages ocres où dansent des violettes. Tous ces éléments prennent leur juste place dans cet air vif qui les pénètre comme par un jour de mistral.

Dans le fond de l’église, est posé l’oculus de la rosace. Dans ce cercle s’inscrivent les deux thèmes précédents.

Un vermillon sur fond vert sur la partie droite rappelle les combats intérieurs. Le restant joue avec les éléments des verrières nord : formes nettes et rythmées dans la lumière. La rosace unit les uns et les autres, dans un espace de rencontre et plénitude.





- Accueil - - Actualités - Contact - Dossiers presse - Expositions - Liens -